Image default
Business/B2B

Trouver un nom de marque : 5 exemples à ne pas suivre

Naming : les erreurs à ne pas commettre

Trouver un nom de marque pour un nouveau produit est loin d’être aussi évident qu’on ne le pense, ce d’autant plus qu’un mauvais choix peut être à l’origine de l’échec d’un projet. De nombreuses grandes marques en ont fait la douloureuse expérience. Voici quelques exemples à ne pas suivre.

Le New Coke de Coca-Cola 

Une fois qu’on a trouvé un bon nom de marque à l’instar de ceux proposés sur Nameinspiration et qu’il a gagné en notoriété, on ne le change pas sur un coup de tête au risque de perdre sa clientèle. Ce fut le cas de Coca-Cola avec son produit New Coke mis sur le marché en réaction aux campagnes agressives de Pepsi. Face à la chute des ventes la marque n’a pas eu d’autres choix que de revenir en arrière. 

Le Pepsi Crystal Pepsi

En matière de naming le choix d’un nom doit tenir compte du message qu’on souhaite transmettre à l’instar du Pepsi Crystal qui avait cette particularité d’être un soda transparent. L’idée d’une telle boisson n’a cependant pas prospéré, les habitudes de consommation ayant la peau dure. 

L’erreur de naming de Gerber

Fondée en 1927, Gerber est l’un des leaders de la nourriture pour bébé aux États-Unis. Souhaitant partir à la conquête d’un nouveau marché l’entreprise a proposé sur le marché des petits pots destinés aux adultes. Le succès aurait pu être au rendez-vous, mais les initiateurs du projet ont eu la mauvaise idée d’appeler leur produit Gerber Singles, une appellation que les consommateurs ont eu du mal à accepter. 

L’essai raté de diversification de Bic 

Toute bonne agence de naming vous le dira, il doit exister un lien entre le nom d’un produit et celui-ci. C’est probablement ce qui justifie l’échec du projet de commercialisation de collants par Bic. L’image du groupe français étant rattachée aux objets en plastique, ses vêtements n’ont pas reçu l’accueil souhaité.

La Chevy Nova de Chevrolet 

La signification d’un mot n’est pas toujours la même d’un pays à un autre, raison pour laquelle il est vivement conseillé de se renseigner sur ce point avant d’adopter un nom. C’est l’erreur qu’à commise Chevrolet lors du lancement de la Chevy Nova en Amérique latine. Nova se comprenant en espagnol comme “Ne va pas”, les ventes n’ont décollées que lorsque l’entreprise a réalisé son erreur et a rebaptisé le véhicule Caribe.

Dans le naming il n’y a pas de place pour le hasard. Les conséquences si vous vous trompez dans le choix d’un nom peuvent être lourdes. Mais avoir le bon nom de marque ne suffit pas, il faut par ailleurs avoir une bonne stratégie commerciale pour rencontrer le succès espéré. Sur le site Mondandy vous trouverez des conseils à ce sujet.

 

Autres articles à lire

Pourquoi consulter un marabout en Martinique ?

Claude

Qu’est-ce qu’un agent commercial ?

Angelique

Emballages, les consommateurs veulent du pratique

Journal

Call center : Madagascar incontournable

Sonia

Où commander un extrait KBIS sur le net?

Pirmin K.

Métiers de l’informatique : quels sous-secteurs recrutent plus ?

administrateur